Le 10 gigabit en 3 étapes

Partager :
Copied!

gigabit header

IEEE 802.3. Derrière cette appellation se cache la norme Ethernet, définie par l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE). Depuis son développement dans les années 70, cette norme n’a eu de cesse d’évoluer pour offrir des débits toujours plus importants et suivre le rythme des innovations technologiques. Le Gigabit Ethernet (GbE) est généralisé dans les datacenters depuis plusieurs années. Mais son successeur, le 10 GbE, dont la norme a pourtant été publiée en 2002, a mis beaucoup de temps à décoller, en raison notamment de coûts prohibitifs à son lancement. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Selon IDC, les ventes de switchs 10 GbE auraient atteint la somme de 5,44 milliards de dollars en 2017, quand le marché du switch Gigabit Ethernet culmine désormais à environ un demi-milliard de dollars. Pourquoi un tel succès ? L’explication tient en un mot : virtualisation.

La virtualisation : un défi pour le réseau

Pour gagner en efficacité, les entreprises recourent massivement aux technologies de virtualisation. Mais ces dernières font peser une nouvelle pression sur le réseau. La virtualisation des serveurs, qui permet d’exécuter plusieurs machines virtuelles sur un seul serveur physique, augmente également le taux d’utilisation de chaque port réseau et peut donc générer des goulets d’étranglement. Le VDI, qui consiste à regrouper dans un serveur centralisé différents postes de travails virtuels, implique que les utilisateurs accèdent à leurs bureaux, applications et données à travers le réseau, et non plus localement. Chaque clic de souris et chaque frappe de clavier se traduit par une requête qui transite sur le réseau. Enfin, avec la virtualisation du stockage, il est devenu extrêmement simple pour un administrateur de copier ou migrer des données d’un support à l’autre, d’automatiser l’équilibrage de charge entre différentes infrastructures, de créer des disques miroirs ou de mettre en place un PRA vers un site distant. Autant d’opérations qui là encore, engendrent une hausse de charge sur le réseau. C’est donc ici que la technologie 10 Gigabit Ethernet entre en jeu.

Étape 1 : auditer

Comme tous les projets de migration, la première étape consiste à savoir d’où l’on part. Avant d’envisager un passage au 10 GbE, il convient donc de réaliser un inventaire précis de l’équipement utilisé dans le datacenter. Cela permettra de réaliser un mapping des ports d’E/S, de connaître la bande passante requise et d’identifier les outils de gestion utilisés. Les goulets d’étranglement et les configurations trop complexes devraient ainsi être mises en exergue et légitimeront le passage à des solutions 10 GbE.

  • Matériel : quels sont les équipements utilisés dans le datacenter et quels sont leurs ports d’E/S réseau respectifs ?
  • Virtualisation : quels types de virtualisation avez-vous déjà implémentés dans le datacenter ?
  • Redondance : existe-t-il plusieurs réseaux distincts répondants à des besoins spécifiques dans le datacenter ?
  • Gestion : quels outils de gestion des appareils ont été intégrés dans les serveurs ou les systèmes de stockage ?

Étape 2 : évaluer

Une fois les besoins définis, plusieurs options s’offrent à vous en termes de matériel. Si votre environnement serveurs est à base de racks ou de lames, vous pourrez opter pour les formats de commutateurs correspondants. Il existe également des commutateurs LAN/SAN convergés, capable de prendre en charge une large gamme de services, notamment la connectivité Ethernet, iSCSI, FC native et FcoE (Fibre Channel over Ethernet). Quel que soit votre choix, veillez à pouvoir gérer vos équipements via un système d’exploitation unique et ouvert.

  • Commutateurs « top-of-rack »
  • Commutateurs lames
  • Commutateurs LAN/SAN

Étape 3 : migrer

Il est ensuite temps de passer au processus de migration proprement dit. Tout d’abord, établissez une stratégie détaillée en prenant en compte les principaux objectifs, le calendrier et la compatibilité descendante. Ensuite, formez les membres de l’équipe qui seront responsables de l’installation et de la gestion des nouveaux commutateurs 10 GbE. Puis, effectuez un projet pilote, en choisissant une application non stratégique pour tester la mise à niveau vers la technologie 10 GbE dans un environnement contrôlé, avant de lancer la migration de l’environnement de production.

  • Planification
  • Formation
  • Test
Continue Reading
Aimeriez-vous lire davantage de contenus similaires ?

Related Posts

Charger plus d'articles
Tous les commentaires sont soumis à l'équipe de modération. Les commentaires sans rapport avec la publication et les demandes de services ne seront pas publiés, tout comme les contenus jugés inappropriés, incluant sans s'y limiter, les commentaires promotionnels ou offensants. Merci de publier vos questions techniques sur le forum dédié au support ou de contacter le support DELL EMC pour le service client et le support technique.