Êtes-vous prêt pour la VRévolution ?

Partager :
Copied!

VR Header

 

La troisième vague est là. Après l’informatique statique des débuts et la généralisation des appareils portables ensuite, l’ère de l’immersif est arrivée. De la stéréoscopie active aux casques de réalité virtuelle (VR), en passant par les CAVE (Cave Automatic Virtual Environment), les techniques de visualisation n’ont eu de cesse d’évoluer ces dernières années, avec en premier lieu un intérêt financier. Les industriels ont longtemps cherché des solutions efficaces leurs permettant de concevoir un design, de tester différents concepts, différentes variantes, sans avoir à investir pour les fabriquer réellement. Pour une société qui fabrique des avions ou des voitures par exemple, les économies potentielles peuvent être considérables. Le coût d’une technologie de type CAVE, qui peut grimper à plusieurs centaines de milliers d’euros, a néanmoins limité l’adoption à une poignée de grandes organisations.

Le développement de solutions puissantes, accessibles et simples de réalité virtuelle, augmentée ou mixte, suscite donc de grandes attentes. D’ici 2025, on estime que le marché de la VR devrait atteindre 80 milliards de dollars, dont 45 milliards pour le matériel et 35 milliards pour les logiciels. Et les grands industriels sont loin d’être les seuls à prendre ce virage. Selon une étude du cabinet ABI publiée en 2015, l’industrie représenterait 35,5 % du marché de la VR. Le monde de la santé (18,5 %) est également en pointe sur ces questions. Le 5 décembre 2017, un médecin de l’hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) réalisait la première opération chirurgicale assistée par la réalité mixte. Ce n’est qu’un début. Médias et divertissements, éducation, défense, transports ou encore tourisme, tous les secteurs s’emparent du sujet.

Virtuelle, augmentée ou mixte ?

Si la technologie progresse à vitesse grand V tout en affichant des tickets d’entrée toujours plus bas, une des difficultés qu’il reste à lever pour les entreprises désireuses de se lancer dans l’aventure est l’étendue de l’écosystème. C’est le revers de la médaille de l’engouement pour l’immersif. Des solutions très variées, mais aussi très inégales, sont désormais disponibles sur le marché. Pour savoir vers quoi s’orienter, la première étape est d’être bien conscient des différents types de réalités virtuelles. Il en existe trois grandes familles : réalité virtuelle (VR, Virtual Reality), réalité augmentée (AR, Augmented Reality) et réalité mixte (MR, Mixed Reality).

La première est celle que tout le monde connaît. Casque sur la tête, vous entrez dans un monde complètement imaginaire et quittez tout lien avec le monde réel. La seconde a reçu un formidable coup de projecteur à l’été 2016, avec le succès phénoménal du jeu Pokémon GO, dans lequel les joueurs étaient invités à capturer via leur smartphone, des créatures qui apparaissaient aléatoirement autour d’eux, dans la rue, les parcs, les lieux publics, etc. La réalité augmentée consiste en effet à superposer des éléments virtuels au monde réel. La réalité mixte, parfois également appelée réalité hybride, est comme son nom l’indique une véritable fusion entre réel et numérique. Grâce à une paire de lunettes, il devient possible d’interagir avec des éléments virtuels comme s’ils faisaient partie du réel. Concrètement, imaginez-vous avoir une conversation avec une personne assise en face de vous, dans votre canapé, alors qu’elle est en réalité chez elle, à plusieurs centaines ou milliers de kilomètres.

Une fois que vous aurez identifié votre scénario business et décidé d’exploiter l’un ou l’autre de ces environnements, il vous faudra opter pour la plateforme matérielle adéquate. Pléthore d’options sont possibles. Pour trouver la bonne, le plus simple est de se tourner vers des machines spécifiquement configurées et certifiées, non seulement pour l’exécution d’applications VR, mais aussi pour la création d’expériences immersives. Qu’il s’agisse d’une station de travail traditionnelle, d’un All-in-One ou d’une station graphique mobile, le poste doit comporter un certain nombre de prérequis pour offrir la puissance nécessaire, comme des cartes graphiques et processeurs de dernière génération, indispensables aux tâches les plus exigeantes de modélisation, analyse et calcul. De quoi être prêt pour la VRévolution.

Continue Reading
Aimeriez-vous lire davantage de contenus similaires ?

Related Posts

Tous les commentaires sont soumis à l'équipe de modération. Les commentaires sans rapport avec la publication et les demandes de services ne seront pas publiés, tout comme les contenus jugés inappropriés, incluant sans s'y limiter, les commentaires promotionnels ou offensants. Merci de publier vos questions techniques sur le forum dédié au support ou de contacter le support DELL EMC pour le service client et le support technique.