Poste de travail : quelles évolutions en 2018 ?

Partager :
Copied!

pc header

Le PC est habitué au changement. D’année en année, il évolue pour offrir toujours plus de performances, d’ergonomie ou encore de fonctionnalités aux utilisateurs. Mais rarement une collision de bouleversements majeurs telle que celle qui s’annonce pour 2018 a été observée. Voici un rapide tour d’horizon de ce qui attend les DSI.

  •  Système d’exploitation : au revoir Windows 7

Vous pensiez avoir encore le temps d’y réfléchir ? Chez Microsoft en tout cas, les choses sont claires : Windows 7 ne sera plus supporté après le 14 janvier 2020. Mais la disponibilité de machines compatibles W7 elle s’arrêtera fin 2018. Cela signifie que d’ici un an, de grandes corporations qui ne seront pas prêtes à temps pour migrer vont anticiper, en acquérant de grands parcs de machines, afin de se laisser davantage de temps. Il deviendra alors très compliqué de se procurer des machines équipées du système d’exploitation sorti en 2009. Mais cette échéance est avant tout une opportunité pour les organisations de faire évoluer leurs postes. Un PC dépourvu d’écran tactile ne pourra pas tirer pleinement partie de l’expérience proposée par Windows 10 et risque fort de ne pas répondre aux nouvelles attentes des utilisateurs.

  • Périphériques : bonjour USB-C

Toujours plus fins et légers, les ordinateurs potables passent sous la barre des 15 mm d’épaisseur et généralisent l’utilisation de la connectique USB type C. D’ici 3 ans, l’USB-C va rendre obsolète tous les périphériques exploitant l’historique USB-A. Une nouvelle contrainte ? Pas seulement, car dans le même temps, cette nouvelle norme va grandement simplifier le quotidien des utilisateurs en offrant une connectique unique à l’intégralité des terminaux, des smartphones jusqu’aux stations de travail. Un atout également pour les entreprises qui, avec un seul modèle de dock filaire USB-C, pourront permettre à tous les utilisateurs de brancher leur appareil portable à un ou plusieurs écrans haute-définition lorsqu’ils sont au bureau.

  • Applications : l’explosion VR

L’usage de la VR et de la réalité augmentée va tout simplement exploser. Le marché mondial va passer de 5,2 milliards en 2016 à 162 milliards en 2020.  Conception industrielle, immobilier, commerce et distribution, nouvelles expériences consommateur, magasins virtuels, des dizaines de nouvelles applications vont voir le jour. Pour les faire tourner, les entreprises devront pouvoir s’appuyer sur des machines spécialement conçues et certifiées pour exécuter ces environnements.

  • Équipements : penser IoT

Les capteurs sont partout. Selon le cabinet IHS, la base installée d’objets connectés va progresser de 15,4 milliards d’unités en 2015 à 30,7 milliards en 2020, puis 75,4 milliards en 2025. Menace ou opportunité ? Pour améliorer l’expérience utilisateur, augmenter les ventes ou optimiser la chaîne logistique, le potentiel de l’internet des objets est considérable. À condition là encore de déployer les équipements adéquats. C’est-à-dire des PC et routeurs industriels, capables de collecter et traiter des données dans des conditions parfois extrêmes (température, humidité, poussière…).

  • Sécurité : La RGPD en action

Avec des attaques de type ransomware qui ont atteint des niveaux record en 2017 et l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données (RGPD) en avril prochain, La sécurité des postes de travail sera encore et toujours une priorité pour les responsables informatiques en 2018. Les machines devront notamment être dotées de solutions performantes de chiffrement.

Nouvelles normes, nouveaux environnements, nouveaux usages, les DSI vont devoir relever dans un laps de temps très court tout un ensemble de défis stratégiques dans la transformation de leurs postes clients. Car les enjeux sont effectivement importants. La productivité d’une part, avec des modes de travail qui évoluent vers davantage de mobilité. Et la rétention des talents d’autre part, avec une nouvelle génération de professionnels qui réclament des terminaux plus en phase avec leurs habitudes. Pour toutes ces raisons, il n’est plus question aujourd’hui de raisonner en termes de matériels, mais d’usages. La question n’est pas « quelle configuration vais-je déployer ? », mais « quel sera l’usage de mes utilisateurs ? ». Seule la réponse à cette question permettra de faire les bons choix d’appareils pour 2018.

Continue Reading
Aimeriez-vous lire davantage de contenus similaires ?

Related Posts

Charger plus d'articles
Tous les commentaires sont soumis à l'équipe de modération. Les commentaires sans rapport avec la publication et les demandes de services ne seront pas publiés, tout comme les contenus jugés inappropriés, incluant sans s'y limiter, les commentaires promotionnels ou offensants. Merci de publier vos questions techniques sur le forum dédié au support ou de contacter le support DELL EMC pour le service client et le support technique.