Sauvegarde & restauration : des PME enfin sous protection rapprochée

Partager :
Copied!

IDPA DP4400

Les petites et moyennes entreprises n’ont ni de petites et moyennes données ni de petits et moyens risques de sécurité. Elles doivent donc pouvoir compter sur une solution de protection adaptée à leurs contraintes mais sans concession sur la performance. Cette solution existe.

La protection des données est plus que jamais un sujet central pour les équipes informatiques du monde entier. Selon une récente étude ESG, 63 % des responsables informatiques indiquent que la protection des informations figure dans les trois chantiers prioritaires de transformation IT. Petites, moyennes ou grandes, toutes les organisations disposent aujourd’hui de données essentielles pour leur business et doivent se doter de solutions de sécurité à la mesure de cette criticité. Pour autant, toutes ne disposent pas des mêmes ressources. Les solutions à destination des petites et moyennes entreprises ont souvent du mal à trouver le bon équilibre entre richesse fonctionnelle, ressources matérielles et coûts. Pourtant, simplifier ne signifie pas ôter des fonctionnalités et réduire les coûts ne doit pas être synonyme de baisse des performances.

C’est le sens des annonces récentes effectuées par Dell EMC, avec le lancement de la plateforme convergée Integrated Data Protection Appliance (IDPA) DP4400. Cette dernière a été pensée pour répondre aux principales contraintes des PME, filiales de grands comptes et bureaux distants : simplicité, performances et coûts. Concrètement, la promesse de l’IDPA DP4400 est de faire tenir dans une appliance 2U une solution complète de sauvegarde, déduplication, réplication et restauration, intégrant nativement des ponts vers le cloud pour mettre en œuvre des scénarios de reprise après sinistre ou de rétention à long terme.

Simplifier sans limiter

La plateforme DP4400 propose une nouvelle définition de la simplicité. Tout d’abord, comme le montre la vidéo ci-dessous, trois étapes suffisent à l’installer. Une fois en place, si vos besoins évoluent, l’upgrade est lui aussi extrêmement rapide, puisque la capacité de stockage peut passer de 24 To à 96 To sans ajout de matériel et sans interruption de service. Le secret ? Une simple clé de licence à entrer.

Pour ce qui est de la gestion quotidienne, deux choix s’offrent aux administrateurs. Le premier est d’utiliser l’interface HTML5 intégrée et permettant d’accéder en un coup d’œil aux fonctions de monitoring, d’administration et de reporting. La seconde option est de profiter de l’intégration de cette console avec les outils tiers existants comme VMware, SQL Server Management Studio ou encore Oracle RMAN. Les équipes IT continuent ainsi à effectuer leurs tâches via leur environnement habituel. Dell EMC profite également de la force du groupe Dell Technologies pour renforcer l’intégration de l’IDPA DP4400 au sein des solutions VMware. Il est ainsi possible de réaliser les tâches les plus communes de sauvegarde et restauration directement depuis l’interface vSphere, comme par exemple définir des politiques qui seront automatiquement appliquées dès lors que le DP4400 détecte une nouvelle machine virtuelle.

Economiser sans diminuer

Pour proposer une offre financièrement viable à une organisation de taille moyenne, il ne suffit pas de diminuer les performances avec des composants plus modestes. Le DP4400 repose sur un serveur PowerEdge 14G. À ce titre, il bénéficie donc de toutes les avancées technologiques d’une infrastructure nouvelle génération, à commencer par le stockage flash NVMe. Malgré cela, il offre le plus faible coût de protection du marché sur une appliance 2U avec un prix situé entre 0,062 et 1,2 centime de dollars par gigaoctet, selon une analyse effectuée par ESG. Comment est-ce possible ? Comme nous l’avons vu dans un précédent article (Protéger et économiser : résoudre le dilemme de la donnée), la déduplication est la clé pour protéger efficacement les données sans faire exploser les coûts. Le DP4400 embarque un moteur de déduplication qui lui permet d’atteindre un ratio moyen de 55 :1. Par rapport à une solution concurrente, il diminue ainsi de 98 % les besoins en bande passante, divise par deux les fenêtres de sauvegarde et offre jusqu’à 20 % de capacité supplémentaire. Une appliance de 96 To sera capable de protéger jusqu’à 4,8 Po de données. Et ce sans même prendre en compte ses capacités intégrées d’extension vers le cloud. Simplicité, performances, coûts, le compte est bon.

Continue Reading
Aimeriez-vous lire davantage de contenus similaires ?

Related Posts

Charger plus d'articles
Tous les commentaires sont soumis à l'équipe de modération. Les commentaires sans rapport avec la publication et les demandes de services ne seront pas publiés, tout comme les contenus jugés inappropriés, incluant sans s'y limiter, les commentaires promotionnels ou offensants. Merci de publier vos questions techniques sur le forum dédié au support ou de contacter le support DELL EMC pour le service client et le support technique.