Transformation digitale : entrez dans le cycle de l’innovation continue

Partager :
Copied!

transformation header

Pendre le temps d’accélérer. Cela peut sembler contradictoire, mais c’est bien le défi auquel sont confrontées aujourd’hui les entreprises de toute taille et de tout secteur. Alors que les technologies n’ont jamais évolué aussi rapidement, les organisations doivent impérativement se transformer pour faire face à une concurrence toujours plus difficile. L’IT n’est plus un service support, mais bien le différenciateur qui permettra d’être en avance sur son marché avec des offres et services répondants aux nouvelles attentes des consommateurs. Quel que soit son secteur, chaque entreprise doit devenir une entreprise numérique. Et elle doit le faire vite.

Du monolithique au microservice

Dans ce contexte, la capacité à développer et déployer rapidement de nouvelles applications est clé. Pas question d’attendre plusieurs semaines ou mois entre l’expression d’un besoin, qu’il vienne d’une division métier ou du client final, et la mise en production du service. Et cela, les leaders d’aujourd’hui l’ont bien compris. Dès 2009, le site de partage de photos et vidéos Flickr effectuait 10 déploiements par jour sur son portail. En 2013, le géant américain de la vidéo à la demande Netflix réalisait quotidiennement une centaine de déploiements. Désormais, l’heure est à l’optimisation continue. Un acteur comme Criteo, champion français du retargeting, réalise 300 revues de code par jour.

Accélérer sa transformation, ce n’est pas simplement mener une multitude de projets de front, pour ensuite attendre 3 ans avant de les mettre à jour. Accélérer sa transformation, c’est rentrer dans un cercle vertueux d’innovation permanente, basé sur les méthodes de développements agile et de rafraîchissement rapide. Objectif : proposer la plus grande adéquation possible entre l’offre fonctionnelle et le besoin utilisateur. Concrètement, plutôt que de travailler pendant des mois à la conception d’une application monolithique, complète mais complexe, l’idée est de lancer très rapidement une application constituée d’un ou deux microservices, répondant uniquement à un ou deux besoins primaires exprimés par les utilisateurs, puis de l’améliorer, en intégrant au fur et à mesure de nouvelles capacités élaborées grâce à la collecte et l’analyse des feedbacks.

L’IoT au cœur de l’innovation

Cette question de la collecte d’informations est un élément central du cycle d’innovation continue car elle est directement liée à l’impact business de votre application. Par exemple, un  fournisseur mondial de réacteurs d’avion fait face à la problématique suivante  : plus un avion vole haut, moins il consomme de kérosène. Seulement plus il vole haut, plus la température à laquelle il est confronté est basse, ce qui entraîne la formation de cristaux de glace. Aujourd’hui, un réacteur, c’est plusieurs millions de points de données différents. Et parmi ces données se trouvent des informations de température qui permettent à un logiciel d’identifier en temps réel la meilleure altitude pour économiser du carburant tout en évitant le givrage. Sur une liaison transatlantique entre Dallas et Londres, la consommation est ainsi réduite de 2 %, soit une économie de plusieurs millions d’euros par an. Multiplié par le nombre de vols réalisés chaque année, les bénéfices sont considérables.

Et ce n’est qu’une illustration parmi tant d’autres. L’internet des objets est un accélérateur de business dont nous n’avons encore exploré qu’une infime partie des possibilités. L’exemple du fournisseur de réacteurs d’avion illustre également deux éléments fondamentaux à prendre en compte dans le développement d’une stratégie IoT. Tout d’abord, la nécessité d’utiliser du matériel adapté. Pour collecter des informations de valeur, il faudra bien souvent aller les chercher dans des environnements où habituellement, on n’installerait pas un ordinateur. Le froid, la chaleur, l’eau, la poussière ou encore les chocs et vibrations, tel peut-être le quotidien d’un capteur. Il convient donc d’utiliser des équipements spécifiques. Ensuite, l’importance de réaliser une première analyse des données au plus près de la source, à la périphérie du réseau. Cela permet à la fois d’enclencher une décision plus rapide mais aussi de décharger le réseau et le datacenter ou le cloud, en n’envoyant qu’une partie des informations, sur lesquelles on pourra par la suite déclencher des processus de machine learning et de deep learning. Ces analyses plus en profondeurs offriront de nouveaux enseignements, qui serviront à améliorer continuellement votre application, votre produit ou votre service. Et le cycle de la transformation suit son cours.

Pendre le temps d’accélérer. Cela peut sembler contradictoire, mais c’est bien le défi auquel sont confrontées aujourd’hui les entreprises de toute taille et de tout secteur. Alors que les technologies n’ont jamais évolué aussi rapidement, les organisations doivent impérativement se transformer pour faire face à une concurrence toujours plus difficile. L’IT n’est plus un service support, mais bien le différenciateur qui permettra d’être en avance sur son marché avec des offres et services répondants aux nouvelles attentes des consommateurs. Quel que soit son secteur, chaque entreprise doit devenir une entreprise numérique. Et elle doit le faire vite.

Continue Reading
Aimeriez-vous lire davantage de contenus similaires ?
Tous les commentaires sont soumis à l'équipe de modération. Les commentaires sans rapport avec la publication et les demandes de services ne seront pas publiés, tout comme les contenus jugés inappropriés, incluant sans s'y limiter, les commentaires promotionnels ou offensants. Merci de publier vos questions techniques sur le forum dédié au support ou de contacter le support DELL EMC pour le service client et le support technique.