Un autre cloud est possible

Partager :
Copied!

Alors que les entreprises utilisent de plus en plus de services cloud, la multiplication des technologies et des fournisseurs accroit la complexité, et paradoxalement, réduit l’agilité de l’ensemble. Le cloud doit conserver son objectif premier et offrir la flexibilité et la simplicité dont les organisations ont grand besoin. Et cela n’a rien d’impossible.

Le cloud continue de grandir. Devenue un modèle de consommation de ressources incontournable dans les entreprises, l’informatique en nuage promet une grande agilité aux organisations. Mais au fil du temps, ces dernières ont déployé de plus en plus de solutions chez différents fournisseurs. Plus de 90 % font appel à deux CSP (Cloud Service Providers) ou plus. [1] Une diversité qui crée des silos opérationnels dus aux spécificités des infrastructures sous-jacentes, des outils de gestion et des APIs.

Une situation génératrice de complexité donc, et qui paradoxalement réduit l’agilité, raison pour laquelle les organisations avaient adopté le cloud à l’origine ! Dans un nuage idéal, ces dernières devraient pouvoir choisir quel environnement cloud servira au mieux leurs workloads, sans ajouter de complexité. Pour cela, il est nécessaire de mettre en place une véritable cohérence opérationnelle entre le cloud public, le cloud privé et l’edge computing.

Intégrer le cloud à l’organisation, et non l’inverse

Les vendeurs présentent parfois les nouveaux modèles cloud comme le remède miracle aux problématiques IT. Pourtant, ils s’avèrent souvent incompatibles avec des applications, des compétences et des modèles opérationnels établis depuis de nombreuses années. Le cloud doit s’intégrer à l’organisation et non l’inverse. C’est la voie qu’empruntent aujourd’hui les nouvelles solutions Dell Technologies Cloud, avec pour objectif de faire bénéficier n’importe quelle application du datacenter des bénéfices du cloud public, sans avoir à la transformer. Et parce qu’il existe plus de workloads virtualisés avec VMware qu’avec tout autre hyperviseur, cet objectif est désormais réalisable de deux façons : une plateforme ou un service.

Du cloud privé au cloud hybride au multicloud

Les plateformes Dell Technologies Cloud reposent sur une intégration étroite entre VMware Cloud Foundation (VCF) et l’infrastructure Dell EMC VxRail. L’ensemble des ressources du système (serveur, stockage, réseau) est géré de manière centralisée et automatisée via les outils VMware. La conjugaison de la technologie hyperconvergée Dell EMC et de l’intelligence logicielle VMware permet de constituer très simplement un cloud privé doté de toute l’agilité du cloud public. Mais la solution permet également de passer en mode hybride, en allant chercher des capacités supplémentaires directement dans le cloud public. Les workloads peuvent être migrés tels quels vers VMware Cloud sur AWS par exemple, sans avoir de modifications à apporter. Comment ? Tout simplement car la surcouche VMware apporte une cohérence opérationnelle entre les deux environnements et permet aux administrateurs de déplacer les applications de l’un à l’autre de manière transparente. Et cela fonctionne avec tous les grands fournisseurs IaaS du marché, de manière à mettre en place une stratégie multicloud efficace et sans complexité.

L’ère du Datacenter-as-a-Service

L’autre chemin est celui du service. Imaginez le scénario suivant. Vous vous connectez sur une interface de gestion similaire à celle d’un cloud public. Vous sélectionnez les ressources dont votre business à besoin et où vous souhaitez qu’elles soient déployées. Comme avec une offre IaaS, l’affaire est réglée en quelques clics. Sauf qu’ici, ce sont bien des infrastructures physiques qui sont installées dans votre datacenter et entièrement gérées par Dell EMC. VMware Cloud on Dell EMC, c’est le Datacenter-as-a-Service, qui combine la vitesse et la flexibilité du cloud public avec la sécurité et la maîtrise d’infrastructures sur site. Et de la même manière que les plateformes Dell Technologies Cloud, VMware Cloud on Dell EMC repose sur le couple VxRail/VCF pour permettre à l’organisation d’étendre simplement son datacenter vers le cloud public de son choix en cas de besoin.

Le chaînon manquant

La technologie VMware est le chaînon manquant du multicloud. Et les dernières annonces effectuées lors du VMworld confortent encore un peu plus cet état de fait. En la positionnant comme la fondation de votre cloud privé, vous ouvrez grand les portes du cloud public à votre datacenter, tout en conservant une simplicité de gestion de l’ensemble de vos ressources. Qu’elles soient hébergées en interne ou externalisées chez un ou plusieurs fournisseurs, l’expérience de l’administrateur reste la même et le workload reste identique. Et la promesse d’agilité est enfin tenue.

[1] IDC White Paper, sponsored by Cisco, Adopting Multicloud — A Fact-Based Blueprint for Reducing Enterprise Business Risks, June 2018.

Continue Reading
Aimeriez-vous lire davantage de contenus similaires ?

Related Posts

Charger plus d'articles
Tous les commentaires sont soumis à l'équipe de modération. Les commentaires sans rapport avec la publication et les demandes de services ne seront pas publiés, tout comme les contenus jugés inappropriés, incluant sans s'y limiter, les commentaires promotionnels ou offensants. Merci de publier vos questions techniques sur le forum dédié au support ou de contacter le support DELL EMC pour le service client et le support technique.